• INITIATION KAYAK ENFANTS
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national

Accueil >> Qui sommes-nous

Qui sommes-nous



Manden Jigiya Ton (UNION DES COMMUNES DU MONT MANDINGUE) est le syndicat intercommunal regroupant les quatre (4) communes issues de l’ex arrondissement de Siby (Bancoumana, Niouma-Makana, Siby et Sobra).

Sa création remonte à l’assemblée générale constitutive du 21 mars 2007 tenue à Siby par les Maires, les conseillers communaux assistés des chefs de villages des chefs-lieux de commune et les secrétaires généraux des communes concernées.

La création du Syndicat a été rendue possible grâce à l’existence d’un contexte favorable :

 

-        L’existence d’un cadre organique : l’article 21 du chapitre 4 de la loi n°93-008 du 11 février 1993, modifiée par la loi n°96-056 du 16 Octobre 1996 stipule que : « les collectivités territoriales peuvent entreprendre des actions de coopérations entre elles. Cette coopération peut se traduire par la création de Syndicat regroupant deux ou plusieurs collectivités ou de toute autre structure appropriée de promotion et de coordination des actions de développement dans les domaines spécifiques sous le contrôle de l’Etat » ;

 

-        La nécessité de viabiliser certains investissements : Les communes ont généralement un poids économique très limité vu le faible nombre de leur population, d’où la nécessité pour elles de mutualiser leurs efforts en vue de la réalisation d’investissements viables qui seraient autrement au-dessus des capacités d’une seule commune ;

 

-        L’achèvement de la politique de décentralisation : en permettant aux collectivités territoriales d’être autonomes et de pouvoir drainer des ressources complémentaires (financières et humaines) nécessaires à la réalisation de leurs ambitions inscrites dans les Programmes de Développement Economique, Social et Culturel (PDESC) ;

 

-        Le renforcement des liens existants : les élus des quatre communes issues de l’ex arrondissement de Siby (Bancoumana, Niouma-Makana, Siby et Sobra) ainsi que les chefs coutumiers des différents villages et leurs populations souhaitent dynamiser les liens séculaires de parenté, d’alliance et de bon voisinage qui les unissent.

Ainsi le décor était posé pour permettre à ces collectivités territoriales de légaliser toutes les actions communes de développement entreprises entre elles. Formulé dans un statut et un règlement intérieur, le Syndicat intercommunal ainsi créé est régi par :

1 – Les principes :

-        La souveraineté des conseils des collectivités ;

-        La consultation des populations respectives ;

-        La solidarité et l’égalité entre les collectivités territoriales membres ;

-        L’égal accès des collectivités aux réalisations de l’organisation ;

-        Le contrôle de la régularité des actes par la tutelle de l’Etat.

2 – Les organes :

-        Le comité qui est l’organe délibérant  est composé de trois représentants par collectivité ;

-        Le bureau étant l’organe exécutif  est composé du président et de trois vices président ;

-        Le secrétariat permanent ou Direction technique, dirigé par un secrétaire permanent assisté  des secrétaires généraux  et les régisseurs des collectivités.

3 – Le fonctionnement :

Le comité se réunit en session ordinaire une fois par trimestre sur convocation du président. Il peut se réunir en session extraordinaire lorsque la circonstance l’exige. A la demande des 2/3 des membres ou par l’autorité de tutelle.

4 – La tutelle :

La tutelle du syndicat Intercommunal  du Mont Mandingue est assurée par le préfet du cercle de Kati.

5 -  Les domaines d’intervention :

-    La création et la gestion des services  communs  par le syndicat (éducation, santé, hydraulique, marchés,  tourisme…)

-     L’aménagement des axes routiers  reliant les communes et les villages de l’intercommunalité ;

-        La protection de l’environnement et de la biodiversité ;

-        L’application de conventions locales pour gestion des ressources naturelles ;

-        L’aménagement des plaines et des ouvrages hydro agricoles ;

-        Le développement du tourisme ;

-        La préservation et la promotion des arts de la culture et du sport.

6 – Les ressources :

-        La cotisation annuelle des collectivités membres ;

-        Les dotations et subventions de l’Etat et des partenaires au développement ;

-        Les dons et legs ;

-        Les souscriptions volontaires des populations ou de leurs ressortissants ;

-        Les redevances des services rendus ;

-        Les loyers, les taxes les emprunts.

Le syndicat intercommunal du Mont mandingue est soumis aux règles de la comptabilité publique.

7- Le siège : le siège de MANDEN JIGIYA TON est fixé  à Siby.

Il peut être transféré en tout autre lieu sur le territoire des communs membres.




logo     




© 2014-2018 CALAO • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales