• INITIATION KAYAK ENFANTS
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national

Accueil >> Les 4 communes

Présentation liminaire des 4 communes de l’aire du Manden Jigiya Ton



L’espace du Syndicat, constitué d’une variété de paysages et de ressources naturelles et culturelles, présente de multiples défis. Les autorités communales du Manden Jigiya Ton œuvrent notamment à trouver des voies et moyens idoines pour :

  • Le désenclavement du territoire du Syndicat ;
  • L’accès de la population à des soins de santé de proximité, à l’énergie et à l’eau potable ;
  • La génération de ressources économiques propres (taxes, impôts) pouvant être réinvestis dans les projets de développement des terroirs ;
  • La valorisation des produits issus des activités traditionnelles comme l’agriculture, la pêche, l’élevage, l’artisanat, etc. ;
  • La gestion durable des ressources naturelles et leur mise en valeur ;
  • Le développement de nouvelles activités génératrices de revenus comme le tourisme ; etc.

 

LA COMMUNE DE NIOUMA-MAKANA

La commune de Niouma-Makana se trouve à 130 kilomètres de Bamako vers l’ouest, et à 80 km de Siby. Elle est la commune du Syndicat que fait frontière avec la République de la Guinée Conakry à l’ouest ; tandis qu’elle est limitée à l’est par la commune de Sobra, au nord par la commune de Makono dans le cercle de Kita, au sud par la commune de Balambakama dans le cercle de Kangaba.

La population s’élève à 8426 habitants et est essentiellement composée de Malinkés.

Les principales activités exercées par la population sont :

- L’agriculture ;

- Le maraîchage ;

- L’élevage ;

- L’orpaillage traditionnel.

L’enclavement de la commune demeure la contrainte majeure de développement.  Beaucoup de villages sont coupés du chef-lieu de la commune pendant l’hivernage et lui-même coupé de la capitale Bamako.

 

LA COMMUNE DE SOBRA

Elle est située à 115 km à l’extrême ouest de Kati (chef-lieu de cercle) et à 100 km de la capitale Bamako. Sa situation au cœur du Mont Mandingue fait qu’elle enclavée. Elle présente un relief très accidenté et est d’une accessibilité difficile. La commune de Sobra est limitée :

  • A l’est par la commune rurale de Siby ;
  • A l’ouest par la commune rurale de Niouma-Makana ;
  • Au nord par la commune rurale de Bossofala et le cercle de Kita ;
  • Au sud par le cercle de Kangaba.

Le nombre de la population est de 9804 habitants, chiffres du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2009 avec une superficie de 948,72 km² dont une densité de 8,87 habitants/km2.

Les principales activités économiques demeurent l’agriculture, l’élevage et la pêche qui présente des potentialités importantes à exploiter.

 

LA COMMUNE RURALE DE BANCOUMANA

Située à 60 km de Bamako sur la route Nationale n° 26 reliant Bamako à Kangaba, la commune de Bancoumana couvre une superficie de 573 km². Elle est limitée au nord par la commune rurale de Siby, au nord-ouest par la commune rurale de Naréna, à l’Est par la commune rurale du Mandé, au sud et au sud –ouest par la commune rurale de Minidian, à l’ouest par la commune urbaine de Karan, au sud-Est par les communes rurales de Niagadina et Kourouba (situées sur la rive droite du fleuve Niger).

Le relief de la commune rurale de Bancoumana se caractérise par un contraste morphologique :

  • Le centre et le sud-ouest relativement accidentés et occupés en grande partie par les bas plateaux ;
  • Au sud et au sud-Est, les plaines occupent la bordure du fleuve Niger ;
  • Le nord de la commune est essentiellement constitué de glacis.

On y distingue trois types de sols : les sols argilo limoneux, les sols gravillonnaires, et les sols argileux.

Le climat est de type soudanien. La faune est très pauvre. La commune compte une population de 23 577 habitants (RGPH 2009) composée en majorité de Malinké. On y compte des peulhs, Bambaras, Bozos, Sarakolés. L’activité dominante est l’agriculture. On y pratique la pêche, le commerce, l’artisanat, l’élevage et l’apiculture.

 

LA COMMUNE DE SIBY

Siby, chef-lieu de commune abrite également le siège du syndicat intercommunal. La commune est composée de 21 villages. Elle est limitée :

  • Au nord par les communes rurales de Bossofala et de Dombila,
  • Au nord-ouest par la commune rurale de Sobra,
  • Au sud par la commune rurale de Bancoumana,
  • A l’est par la commune du Mandé,
  • A l’ouest par la commune de Naréna.

La commune rurale de Siby a une population de 24 255 habitants avec une densité de 19 habitants au km². Elle est composée de Malinkés ; ethnie dominante avec laquelle cohabitent les bambaras, peulhs, maures, dogons et songhaïs.

Le relief est accidenté du centre au nord et caractérisé par les chaînes des Monts Mandings. Il est plat dans le reste de la commune. Les formations et couvertures végétales sont de types savane boisée et savane arborée. Le climat est de type soudano-guinéen avec une alternance de deux saisons.

Le réseau hydrographique est constitué essentiellement par des cours (le Ballé, le Banguifolo, le Koro-Korodji, le Marambafolo, le Faragueba folo et le Boroboro), qui donnent parfois des ressources halieutiques.

Dans la commune de Siby, les habitant vivent principalement de l’élevage, de l’agriculture céréalière ou de rente, de  l’arboriculture fruitière (mangue surtout), de l’exploitation des ressources de la forêt et leur transformation artisanale (bois, bambou, miel, karité…), le maraîchage et le tourisme. A celles-ci s’ajoutent de nombreuses autres activités artisanales : l’exploitation de sable et moellon à Siby et Kalassa, la maçonnerie, la couture, la mécanique et la poterie entre autres.

Enfin, l’exode rural est pratiqué par les jeunes. Ils émigrent également vers la France, l’Espagne, l’Italie, le Gabon, la Libye… Les revenus tirés de l’exode ou de l’immigration servent à faire des réalisations et à entretenir les parents restés sur place. 




logo     




© 2014-2018 CALAO • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales