• INITIATION KAYAK ENFANTS
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national

Accueil >> Découverte >> Ruines >> Des sites anciens

Des sites anciens



Les ruines de Dogoro  

 

Description : Les fragments de la fortification de FASSOROLA entourant les habitations restent encore visibles ainsi que les bas-fourneaux qui illustrent une florissante activité d’extraction du minerai de fer.

Localisation : 15km de Siby au nord-ouest

 

LES RUINES DE DOGORA


Les fourneaux 


Les fourneaux, qu’ils soient hauts ou bas servaient à l’extraction traditionnelle du fer. Depuis le XIe siècle cette technique traditionnelle était maîtrisée par les forgerons et transmise de génération en génération.

Devant le recul notable de cette activité dans ce dernier siècle, donc face au risque de la perte irréversible du savoir-faire lié à cette activité, l’association Calao avec ses partenaires avait initié une expérience, pleinement réussie en 2004. Et dans les recommandations du rapport, l’Association avait suggéré « une fête du fer qui pourrait être organisée au cours de laquelle tout le village participerait à ce renouveau de la mémoire. »

 

Extraction traditionnelle du fer

 

Les fourneaux sont les témoignages de l’intense activité métallurgique dans différents endroits du Mandé.

Ainsi, on peut en trouver à :

-        A l’entrée du village de Dogoro à gauche on peut apercevoir des bas fourneaux.

-        A sur la colline du Kuruniba à Siby ;

-        Il existe des bas fourneaux (gwansulu) à 10km à l’est de Sandama.

-        Des bas fourneaux sont à découvrir également à Nanakéniéba,

-        A Wanda

bas fourneaux

 

"Flané daman" : puits miniers 


Localisation : Dakala, à 3km au nord de Niouma-Makana.

Description : A voir des anciennes mines d’extraction d’or, à l’instar du puits minier à deux ouvertures appelé ‘’flâné daman’’. En 1312, le trône échut au fils d’Aboubacar II le navigateur, Kankou Moussa porta alors l’Empire du Mali à son apogée. Son règne fut marqué par une grande période de stabilité et de paix. Il entreprît un pèlerinage mémorable à la Mecque en 1324 au cours duquel il emporta avec lui une immense quantité d’or. Les largesses de l’Empereur firent effondrer au Caire le cours du métal jaune pour plusieurs années. En outre, il noua de solides relations avec les pays traversés.

Cette importante quantité d’or serait en partie extraite des sept puits miniers ci-dessous indiqués.

 

Le puits traditionnel de Niouma-makana 


A la fondation du village, il y a plus de 300 ans, les premiers habitants ont trouvé le puits sur place. L’histoire de son origine reste méconnue.  La population s’y approvisionnait en eau avant l’acquisition des Pompes à Motricité Humaine. De nos jours, son eau n’est utilisée que pour certains types de travaux (confection de briques en banco, lavage des linges…)

Localisation : Situé dans le village de Sorokoro, au sud-est de Niouma-Makana






logo     




© 2014-2018 CALAO • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales