• INITIATION KAYAK ENFANTS
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national
  • L'arche de Kamadjan et la case sacrée de Kenioro classées patrimoine culturel national

Accueil >> Découverte >> Lieux sacralisés

Lieux sacralisés



GAMBOMANSA

Description : GamboMansa qui signifie chef de canton de Gambo fut un grand guerrier en fuite après avoir subi une défaite. Les témoignages divergent sur son prénom (Saran pour certains et pour d’autres, Moussa ‘boloba’ signifiant ‘gros bras’). Il fut de la famille des KONATE.

Le site, qui serait antérieur à la naissance de Samory TOURE en 1840, est un petit assemblage de cailloux et un lieu d’offrande. Toutes les offrandes qui lui sont destinées doivent être de couleur blanche (mouton, cola, poulet coq…).

Localisation : village de Kolena, situé à 5km au sud –ouest de Niouma-Makana

Accès : Il est situé à Kolena à l’entrée du village à droite en face de l’école.

tombe GAMBOMANSA

TAMBALENKURU 

Description : Tambalenkuru ou la colline de Tambale est un entassement de cailloux qu’on appelle en Malinké « kôrôkôrô ». C’est un patrimoine commun à trois villages :  Kolena, Labata et Niouma-Makana. Il existe un mythe sur le déplacement des cailloux du flanc de la colline dont il tire son nom au lieu actuel où il se trouve. Pour ce qui est des d’offrandes, toutes les couleurs sont admises sur le site. Mais les griots et les objets qu’ils ont fabriqués ne sont ni autorisés ni acceptés par les esprits du lieu..

Localisation : Il est situé à 1km à l’ouest de Niouma-Makana

FODA

Fôda signifie ‘petit trou d’oiseau’, il est également une sorte d’assemblage de cailloux de taille moyenne. Tous les témoignages concordent sur sa lointaine origine. Gambo Mansa aurait parachuté sur cet endroit minus d’une chaine en or qu’il enfuît dans le sol. Ainsi, ces petits cailloux renfermeraient cette chaine d’or qui, parfois sort d’elle-même. Le passant qui coïncide avec cette apparition est d’office béni.

La gestion du site est commune aux trois villages que sont Kolena, Labata et Niouma-Makana. Le village Niouma-Makana, à travers son chef, se charge de rassembler les offrandes (dont un poulet blanc, un peu de graines de petit mil, quelques noix de cola et quelques francs) qu’il transmet au clan des KONATE de Kolena. Ce dernier fait préparer du tô, aliment fait à base de petit mil, par une fille vierge. Il se rend ensuite sur le site pour procéder ainsi aux cérémonies rituelles conformément à la convenance des trois villages.

Une fois les cérémonies terminées, les personnes déléguées transmettent les éléments immolés au chef du village de Labata. Celui-ci à son tour met un montant forfaitaire dans la calebasse pour les KONATE. Ces derniers retournent à Kolena où ils sont attendus par les responsables du clan ainsi que le délégué du village de Niouma-Makana pour le compte rendu. En fin, le délégué retourne à Niouma-Makana et fait la restitution au chef du village. Il faut signaler que tous les travaux de ce sacrifice se font avec la main gauche.

Localisation : situé au sud de Labata environ à 1km.

 

LA TOMBE DE MANSA DIOLA (LE ROI)

Description : Selon la légende, il fut un chef de clan à l’époque et fut également un saint. C’est la raison pour laquelle toutes les offrandes à l’endroit de sa case doivent être de couleur blanche. C’est surtout un lieu censé protéger les gens de beaucoup situations et il est multifonctionnel, la tombe de sa mère Naba se trouve également à l’intérieur de la même case. On raconte que ceux qui connaissent des problèmes d’enfant peuvent se confier à cette dernière et verront généralement leur vœu exhausser. Et si le nouveau-né est un garçon, il prend automatiquement le prénom de Diola et si c’est le contraire, ce sera Naba.

Localisation : à Kinièro village

LA_TOMBE_DE_MANSA_DIOLA

KANKIGNANFOUGA OU LA CLAIRIERE DE KANKIGNAN.

Description : la clairière s’étend sur plusieurs hectares. Selon la légende sur Soundiata et Soumaoro ; le second rencontra le 1er et ses alliés à Kankignan et les battit. Auparavant, Soundiata lança sans succès trois offensives contre Soumaoro à Banta, Kankignan et Kalifaya.

Selon des témoignages d’habitants de Kamalé, le roi du Sosso (Soumangourou KANTE) quittait sa base pour faire ses sacrifices dans cette clairière. Une fois la cérémonie d’offrande terminée, les manifestations folkloriques s’enchainaient sur LA PLAINE DE DOMBA qui servait alors de terrain d’entraînement des chevaux des guerriers. Cette dernière est contiguë à la clairière de Kankignan au sud-est.

Localisation : Il est situé à 2 km environ à l’ouest de Kamalé, environ 22km au nord de Sobra, chef-lieu de la commune

SOSSODAKA est identifié pour être un autre lieu de cantonnement ou refuge de Soumangourou KANTE. Il est situé à 12 km environ de Kamalé à l’ouest,

 

LES CASES SACREES

A Kiniéro, village situé à 25 km au nord-ouest de Siby, il y a une CASE SACREE dont la toiture est renouvelée tous les sept ans.

La dernière toiture a été réalisée en Mai 2014. D’après les récits oraux, son histoire est riche et complexe, néanmoins, cette case est dite être toujours plus vielle que son propriétaire car c’est une sorte de legs.case sacrée kiniéro

Case sacrée Kiniéro

LA CASE SACREE DE KARANINDA se situe dans la commune de Niouma-Makana. Les habitants locaux racontent qu’elle aurait précédé celles de Kiniéro et de Kangaba, qui sont les plus connues des gens.

KELEBANFOUGANI à l’ouest non loin de Tombomba qui serait le vrai kurukanfuga 



Lieux sacralisés ou de culte

Lieux sacrés ou de culte



logo     




© 2014-2018 CALAO • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales